Adonis Diaries

The Controversy of Dieudonné M’Bala M’Bala : “I have been a Mossad agent since 2003”. Part 2

Posted on: January 27, 2014

Dieudonné: “I have been a Mossad agent since 2003”

In a previous post I described the controversy surrounding the black French humorists https://adonis49.wordpress.com/2014/01/16/quenelle-de-dieudonne-mbala-mbala-nazi-reverse-salute-who-is-he-and-zemmour-position/

The French authorities banned all the theater representations and gathering of Dieudonne on the basis of exacerbating anti-semitic sentiment.

In a press conference at the Théâtre de la Main d’Or, Dieudonné confirmed that he was an Israeli agent for the last 10 years.

He admitted that by the end of 2002 that he learned to be a descendants of the Ethioean Falashas Jews, most of them have been transferred to Israel 4 decades ago, and now live as third rate citizens. 

Israel contacted him and the spying resumed on French citizens.

Goal? Infiltrate “anti-semite” groups and weaken them financially…

And the Mossad retrieved 50% on Dieudonne’s shows and sold articles

Woody Allen on Dieudonné:

1.”He says that he is not Jew… But he is”

2. “The uncontested Jewish humorist of all time… In line with Jewish tradition of mocking their own communities…”

It would be interesting to know the saga of Mbala’s parents: Was his father originally a Falaja Jew who immigrated to and settled in Cameroon? Was his mother originally a French Falaja Jew?

And how the Mossad tampered with documents and concocted a credible story to convince Dieudonne?

Has DMbala read the horror stories of how the Ethiopian “Jews” were transferred to Israel? https://adonis49.wordpress.com/2013/08/18/horror-transfer-story-ethiopian-jewish-falasha-trips-to-israel/

The French text:

L’affaire Dieudonné  prend un tour nouveau.

Ce matin, l’humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala, au cœur de la polémique, organisait une conférence de presse surprise au Théâtre de la Main d’Or.

Le comédien a révélé qu’il travaille en réalité depuis plus de 10 ans pour les services de renseignement israéliens. Sa mission : infiltrer les réseaux antisémites de France afin d’obtenir le maximum d’informations sur eux tout en les affaiblissant financièrement.

Le déclic de 2002

Il est 10h15 ce mardi. Les portes du théâtre de Dieudonné s’ouvrent pour laisser passer une nuée de journalistes et de fans anonymes. La salle sature de monde puis l’artiste controversé apparaît sur scène, la mine sérieuse. Pas de blagues ni d’attaques contre la communauté juive. Calmement il prend la parole :

« Fin 2002 j’ai découvert par hasard que j’étais l’un des descendants des Falashas, ces juifs éthiopiens. J’ai mis un an à m’en remettre… Puis je l’ai accepté et j’ai finalement décidé de savoir comment je pouvais aider ma communauté, mon peuple. C’est à ce moment que le Mossad m’a contacté pour me proposer un CDI. »

L’agence de renseignement israélienne réfléchit à un moyen d’utiliser cette nouvelle recrue. Quelques semaines plus tard, le Mossad propose à l’humoriste de devenir « un aimant à antisémites » en se faisant lui-même passer pour une personnalité anti-juive sous couvert d’anti-sionisme.

Dieudonné : « Je travaille pour le Mossad depuis 2003 »

Dieudonné

L’affaire Fogiel

Pour lancer cette opération tout à fait unique, le Mossad et Dieudonné doivent frapper un grand coup. Ce sera le fameux sketch de Dieudonné chez Fogiel en décembre 2003 dans lequel il incarne un colon israélien extrémiste effectuant ce qui ressemble à un salut nazi. Une performance qui, en réalité, a été écrite et répétée en toute discrétion à Tel-Aviv un mois avant son passage à l’antenne.

Après sa prestation chez Fogiel, la machine est lancée. Dieudonné enchaîne les déclarations chocs en qualifiant la Shoah de « pornographie mémorielle » ou en attaquant de nombreuses personnalités de confession juive.

Le 26 décembre 2008, ce dernier fait même monter sur scène l’écrivain négationniste Robert Faurisson, suscitant une levée d’indignation : « A la base je trouvais ça too much et pas très drôle mais les ordres sont les ordres. Ça m’a coûté moralement mais après ça l’opération est entrée dans une seconde phase et tous les antisémites du territoire ont commencé à affluer vers moi. » explique Dieudonné lors de sa conférence de presse.

Le Mossad récolte alors un nombre impressionnant d’informations grâce au système de billeterie du Théâtre de la Main d’Or ou via les réseaux sociaux: « C’est notre meilleur élément. En l’espace de 10 ans on a récolté plus de données exploitables sur les réseaux antisémites qu’en un demi-siècle. Et puis franchement le sketch du cancer est quand même très drôle. » nous confie le porte-parole du Mossad au téléphone.

L’autre grand pilier de cette opération consiste à assécher les caisses des antisémites qui se mettent à graviter autour de l’humoriste reconverti en espion. C’est dans cette optique que Dieudonné développe un merchandising acharné en vendant tasses, t-shirts, DVD’s et autres objets à son effigie.

Un accord est même passé entre l’artiste et la direction du Mossad : le comique gardera 50% de l’ensemble des recettes en guise de notes de frais dans le cadre de son service rendu. La stratégie est payante.

Pour peaufiner la supercherie, Dieudonné s’associe avec Arno Klarsfeld, l’avocat et fils de la célèbre famille de «chasseurs de nazis ».  « Arno a accepté de jouer le jeu et de devenir mon faux adversaire. C’est un patriote. Sans lui, je n’aurais jamais pu apparaître comme l’antisémite que je suis devenu dans l’esprit des gens. »

Enfin, pour s’assurer du bon déroulement de l’opération, le Mossad dépêche également auprès de Dieudonné un officier traitant qui prendra les traits de Jacky, le pseudo régisseur du comique, en réalité capitaine dans l’armée israélienne et neveu d’Ariel Sharon. Un ingrédient de plus qui aura permis à cette tromperie d’enfumer la France entière.

Fatigué par le mensonge

Alors pourquoi arrêter cette opération de renseignement maintenant alors qu’elle semble marcher plus que jamais ? La réponse, M. M’Bala M’Bala la donne à la fin de sa conférence de presse: « Je suis un peu fatigué et j’en avais marre de mentir à toutes ces personnes qui sont devenues mes fans et que j’ai vendues au Mossad. Et puis j’aimerais revenir à mon premier amour : la comédie. Tous ces sketchs haineux sur les juifs m’ont un peu dégoûté. J’aimerais bien faire un spectacle sur les godasses par exemple. »

En cause également, les mesures prises à son encontre depuis lundi par Manuel Valls et les maires de différentes villes où Dieudonné est censé bientôt se produire: « Alain Juppé a décidé de m’interdire de jouer à Bordeaux. Si je commence à ne plus pouvoir faire mon métier qui est ma véritable passion, là cette opération doit s’arrêter. C’est la limite que je me suis fixée. »

Alain Soral est le premier dans l’entourage de Dieudonné à avoir réagi à cette révélation. L’essayiste polémique se dit en colère, trahi par un compagnon de route idéologique, mais guère étonné : « Cette révélation ne me surprend pas. J’ai compris récemment que Dieudo se foutait de notre gueule quand il nous demandait de rembourser ses amendes avant même d’avoir été condamné par la Justice. On a maintenant la preuve que même l’antisémitisme est un complot juif » écrit-il sur son site Égalité et Réconciliation.

La Rédaction

Illustration : Wikicommons / Axis for Peace

Woody Allen on Dieudonné: “The most hilarious Jewish humorist of all time…”

Alors que dans un entretien accordé au magazine Première, le réalisateur américain Woody Allen aborde son futur retour en France pour le tournage de son prochain film, le petit homme aux célèbres lunettes en a profité pour parler d’une foule de sujets.

Dans cette interview il revient notamment sur sa carrière, ses angoisses mais témoigne étrangement aussi de son admiration pour l’humoriste controversé Dieudonné. Une déclaration d’amour pour celui qu’il qualifie de « maître incontesté de l’humour juif ».

Un génie de l’autodérision

C’est donc ce surprenant aveu qui sera à retenir de cette entrevue donnée par Woody Allen à Première.

Une rencontre où celui qui est peut-être le plus illustre représentant de l’humour juif new-yorkais confie son admiration pour Dieudonné M’Bala M’Bala :

« C’est un très grand, si ce n’est LE plus grand humoriste juif au monde. L’autodérision sur les Juifs, l’utilisation des stéréotypes que l’on porte sur nous-mêmes ou que les autres nous renvoient, les thèmes abordés comme l’argent, le commerce, la religion et bien sûr l’antisémitisme. Bref tous les ingrédients sont là. Dieudonné est l’archétype même de l’humoriste juif et dans ce domaine c’est un très grand. »

Une prise de position qui surprend tant le parcours du comique français a été jonché de polémiques et de scandales autour de ses attaques répétés contre la communauté juive.

Mais Woody Allen interprète cela comme un argument de plus à sa vision des choses : « Tous les grands comiques juifs se sont à un moment donné moqués de leur propre communauté. Et Dieudonné s’inscrit dans cette digne lignée. Il maîtrise l’humour juif comme personne. Alors oui je sais qu’il dit qu’il est pas juif…mais il est juif quand même… »

Une réaction nuancée de l’intéressé

C’est quelques heures seulement après la publication de cet entretien-hommage que Dieudonné a tenu à répondre à Woody Allen sur sa page Facebook en écrivant :

« Pour les amateurs de quenelles, joli glissage de barquette de Woody Allen dans Première. C’est au moins du 170 qu’il fait passer avec l’art et la manière du grand artiste sioniste qu’il est. Pour une fois que quelqu’un ose dire ce qu’il pense…J’peux vous l’avouer, physiquement, à la maison, ça zouke dans tous les sens » et l’humoriste juif de continuer en renvoyant la politesse : « Finalement au dessus c’est Woody Allen. Mes respects W, chapeau bas ! »

La Rédaction

Illustration: WikiCommons / Colin Swan / Copyleft

À PROPOS

Entre The Onion et Le Figaro, votre meilleure source d’information de la journée.

Le Gorafi est né après un conflit d’intérêts avec les créateurs du Figaro en 1826.

Jean-René Buissière, journaliste dyslexique, tente alors de créer son propre journal, transformant Le Figaro en Le Garofi. Mais, dyslexique, il écrit « Gorafi ». La faute est restée et est entrée dans l’Histoire.

Le Gorafi se veut impartial et irréprochable.

Tous les articles relatés ici sont faux (jusqu’à preuve du contraire) et rédigés dans un but humoristique. L’utilisation de noms de personnalités  ou d’entreprises est ici à but purement satirique.

All items here are recounted fake (until proven otherwise) and written in a humorous purpose. The use of names of persons or companies is purely satirical here.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

adonis49

adonis49

adonis49

Blog Stats

  • 1,428,171 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 775 other followers

%d bloggers like this: