Adonis Diaries

Archive for June 3rd, 2017

Nouveaux Mots et têtes ajoutés au Petit Larousse?

By Mohammad Aissaoui. May 29, 2017

150 nouveaux termes et 50 personnalités entrent dans l’édition 2018 du fameux dictionnaire

Emmanuel Macron, Jean-Christophe Rufin, Catherine Frot, Véronique Sansson pour les noms propres. «Ubérisation», «déradicalisation», «bisounours» et «hipster» pour les noms communs.

Pierre Larousse aurait deux cents ans aujourd’hui. Il aurait été heureux de voir le chemin parcouru par son petit Dictionnaire de la langue française publié en 1856.

Le linguiste Bernard Cerquiglini souligne que le lexicographe qui avait d’abord été un instituteur et un pédagogue hors pair avait un but aussi simple qu’ambitieux: «Répandre l’esprit des Lumières en diffusant le savoir, faire reculer l’ignorance et les préjugés, œuvrer au progrès démocratique, telle était l’ambition de Pierre Larousse, fils de forgeron et de cabaretière. Au bout de deux cents, cet esprit reste moderne. Larousse, c’est notre contemporain.»

L’édition de 1856 occupait 700 pages en petit format, la dernière a plus de 2000 pages en format largement agrandi.

L’édition 2018, à paraître le 20 juin, accueille 150 mots nouveaux, sens et expressions. «Ce sont des termes qui suivent l’évolution de la langue française, qui collent à notre époque. Des mots qui font partie de notre quotidien et qui ont dépassé les phénomènes de mode», explique Carine Girac-Marinier, directrice du département Langue française et Encyclopédies des éditions Larousse lors de la présentation dans «le plus ancien café du monde», Le Procope, à Paris.

Par ailleurs, dans la partie «noms propres», il y aura cinquante personnalités nouvelles, avec un milieu culturel et artistique particulièrement représenté.

Voici, domaine par domaine quelques mots nouveaux.

Le monde de l’économie et de la société est particulièrement friand en nouveaux termes. Cela en dit long sur notre société.

Le mot ubérisation (remise en cause du modèle économique d’une entreprise ou d’un secteur d’activité par l’arrivée d’un nouvel acteur proposant les mêmes services à des prix moindres) entre en même temps que Fonds vautour (fonds d’investissement spécialisé dans le rachat à bas prix des dettes de l’État ou d’entreprises en difficulté).

Dans la nouvelle édition, on trouvera aussi Disruptif, adjectif, se dit d’une entreprise, d’un produit, d’un concept qui créent une véritable rupture au sein d’un secteur d’activité en renouvelant radicalement son fonctionnement.

Plus étonnant, l’adjectif autoréalisateur est une prédiction tendancieuse qui influe sur les comportements de telle sorte que ce qu’annonçait la prédiction finit par advenir!

«Dématérialisé», «Génération boomerang» et «permaculture»: mots de notre époque

Un mot de notre époque, encore? Génération boomerang : ces adultes qui, après avoir quitté le domicile parental, sont contraints de revenir pour des raisons financières (perte d’emploi, divorce, etc.).

Ou, encore, hors-sol, nom et adjectif invariable: personne ou groupe complètement déconnecté des réalités et des contraintes.

Cette année, on rencontre également e-sport, gameur, hipster, souplex (sous-sol en duplex), spoiler, de l’anglais gâcher: révéler un élément clé de l’intrigue.

Autres nouveaux entrants: droit-de-l’hommisme (le nom et son adjectif droit-de-l’hommiste) ; hacktivisme (mélange d’hackeur et d’activisme) ; storytelling (technique de communication politique, marketing ou managériale qui consiste à promouvoir une idée, un produit, une marque) ; Dazibao, kamishibaï (du japonais théâtre de papier) ; showcase ; matinalier (journaliste assurant la présentation d’une matinale à la radio ou à la télévision) ; déradicalisation ; infobésite (information et obésité).

Les mutations informatiques ont donné dématérialisé, gif ou GIF et phablette (de phone et tablette)

Les nouvelles tendances culinaires et gastronomiques sont toujours présentes, avec notamment kale (mot anglais), un chou vert frisé et teriyaki (mot japonais) mode de préparation d’un aliment.

Idem pour les enjeux environnementaux: permaculture (qui vient de l’anglais), un mode d’agriculture fondé sur les principes du développement durable ;

mais aussi épisode cévenol (phénomène caractérisé par de fortes pluies continues tombant en automne sur le massif des Cévennes.

La francophonie fournit son lot habituel d’une dizaine de termes. La Réunion est à l’honneur avec barachois (cirque peu profonde), boucané (viande fumée) et barreauder (garnir de barreaux).

Le registre courant, familier ou régional apporte sa dose d’humour, toujours bienvenue.

L’édition 2018 fait place à bisounours mot et adjectif invariable: souvent péjoratif, personne d’une grande naïveté.

Ou rouméguer (du Sud- Ouest), personne manifestant son mécontentement, comme s’il n’y avait pas assez de mots comme cela pour dire quand ça ne va pas!

Les nouvelles têtes du Petit Larousse

L’écrivain Jean-Christophe Rufin était déjà devenu immortel en étant élu à l’Académie française en 2008. Il l’est encore plus en faisant son entrée dans le sacro-saint Petit Larousse. Sa «promo» est de haute volée:

les cinéastes Olivier Assayas et John Carpenter, le philosophe Étienne Balibar ; les écrivains Boualem Sansal, Alain Mabanckou, Richard Ford et Marie Darrieussecq, l’historien Michel Winock; les acteurs Morgan Freeman, Catherine Frot;

Stanley Lieber, scénariste et éditeur de bandes dessinées américain, et Cosey, le «petit» Français; le couturier Emmanuel Ungaro, la chanteuse Véronique Sanson, la danseuse étoile Aurélie Dupont, la soprano Patricia Petitbon qui a déjà un astéroïde à son nom!

Il a fallu un petit exploit technologique pour intégrer, en dernière minute, dans la partie «noms propres» le nouveau président de la République élu le 7 mai. Emmanuel Macron y figure à quatre reprises, avec, de plus sa photo. «Nous avons bloqué plusieurs cahiers à imprimer, car le président se trouve dans la partie «noms propres», bien sûr, mais aussi dans la partie Histoire et dans l’album de photographies des présidents de la Ve République», raconte Carine Girac-Marinier.

Sabbou7a, Fairuz, Lebanon female top famous singers: Different characters and styles

Saba7 died a few weeks ago. Fairouz is still young of 77 years old.

You may read the biography of late Saba7: https://adonis49.wordpress.com/2014/11/26/sabah-jeanette-gergis-al-feghali-passed-away-in-lebanon-icon-and-diva-of-lebanese-and-arabic-music/

Nasri Atallah posted on FB this December 6 at 8:13pm ·

“While Fairuz represents Lebanon as it likes to imagine itself: transcendent, serious, beautiful, virginal, timeless, and poetic—Sabah represents a much more honest version of Lebanon: glamorous, colorful, tragic, obsessed with youth, funny, a little trashy, and lusty.

(Let’s not try hard to match Saba7 with this totally convoluted Lebanon)

It is the contradictory nature of Sabah that is inspiring to many: that she seemed to do what she wanted whenever she wanted and with whomever she wanted, the world be damned.

In fact, Sabah was so important to the Lebanese imaginary that her funeral mass was given by that country’s Maronite Patriarch.

There the Patriarch was—a sectarian, sexist, and conservative religious leader—solemnly praying for a woman who married and divorced 9 times, admitted to having affairs and “enjoying” many more men, and who didn’t care if those men were Christian or Muslim or purple, as long as she thought they were hot.

Even in death, Sabah forced the most reactionary elements of conservatism and sectarianism to listen and to take note of her.

She gave them no choice.

Her insistence on living her complicated and contradictory life and art openly and proudly inspired many, including myself” – Maya Mikdashi in Jadaliyya.


adonis49

adonis49

adonis49

Blog Stats

  • 1,397,829 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 743 other followers

%d bloggers like this: