Adonis Diaries

Archive for December 6th, 2017

Return to the abnormal situation: Lebanon political system

Au Liban, retour à l’anormal

Editorial. LE MONDE | 

Si le retrait de la démission du premier ministre libanais met un point final à un pénible feuilleton, la société libanaise reste malheureusement otage d’une classe politique notoirement incompétente et corrompue.

Il faut se réjouir du retour aux affaires de Saad Hariri, le premier ministre libanais. Le retrait définitif de sa démission, qu’il a annoncé mardi 5 décembre, dispense le pays du Cèdre d’une nouvelle crise institutionnelle, après deux ans et demi de paralysie, due à l’absence de président de 2014 à 2016.

Cette décision met un point final à un pénible feuilleton, mi-psychodrame national, mi-escalade régionale, qui ne présageait rien de bon pour ce pays extrêmement fragile.

On se gardera, cependant, de célébrer un « retour à la normale », comme l’a fait le Hezbollah, partenaire de coalition de M. Hariri et premier intéressé au maintien de ce pacte.

Car rien n’est normal au Liban. Sous des dehors brillants, reliques savamment entretenues d’un âge d’or mythifié, remontant à la décennie d’avant la guerre civile (1975-1990), le pays est à la dérive.

La malédiction géopolitique qui le ronge est bien connue.

Trop stratégique pour être laissé tranquille, trop faible pour se défendre seul, le Liban a permis aux deux mastodontes régionaux, l’Arabie saoudite et l’Iran, de faire main basse sur sa classe politique.

Le mouvement du 14 mars, pro-Hariri, est l’obligé de Riyad, comme l’a démontré le séjour forcé du premier ministre dans la capitale saoudienne.

Le Hezbollah est le relais de Téhéran, qui l’envoie guerroyer dans la région, sans se préoccuper des intérêts du Liban. Signé avec deux puissances à couteaux tirés, ce pacte faustien enferme le pays dans un équilibre perpétuellement instable. (C’est faux. Hezbollah sait que la defense du Liban require la defaite des factions terroristes a ses frontieres)

Mais la géopolitique n’explique pas tout.

Elle n’explique pas que 27 ans après la fin de la guerre civile, le Liban ne dispose toujours pas d’un réseau électrique digne de ce nom. (Ou meme de l’eau potable)

Si Beyrouth, vitrine privilégiée du pays, reçoit vingt heures de courant par jour, Tripoli n’en reçoit que douze.

Une enquête du World Economic Forum place le Liban au 115rang mondial en matière de qualité de l’approvisionnement électrique, derrière le Népal et le Bénin.

Une entorse à la Constitution

Et que dire des poubelles (nifayaat)!

Le mouvement de protestation You Stink (« Vous puez »), qui avait dénoncé l’incapacité de la classe politique à mettre en place un système de gestion des ordures en 2015, a fait long feu, mais la crise n’est pas résolue. (la crise empire et la catastrophee prochaine est dramatique)

Les piles d’ordures qui avaient empoisonné la vie des Beyrouthins en 2015 ont été déplacées dans deux décharges de bord de mer, qui seront pleines dans quelques mois.

Dans les montagnes environnantes, Human Rights Watch a recensé 160 sites d’incinération sauvage, qui représentent un véritable danger de santé publique.

Sur ces deux sujets-phares, le gouvernement Hariri n’a pas fait mieux que ses prédécesseurs.

Quant au vote du budget dont on le crédite – une première depuis 2005 –, il s’est fait au prix de la non-clôture des comptes publics des onze dernières années. Une entorse à la Constitution, destinée, selon des militants de la société civile, à dissimuler un envol des dépenses et de la dette, ainsi que quelques tours de passe-passe encore plus douteux.

Le soldat Hariri est donc sauvé (saving private Saad?), mais la société libanaise est toujours otage d’une classe politique notoirement incompétente et corrompue.

Dans le discours qu’il a tenu devant ses partisans, à son retour à Beyrouth, le premier ministre a martelé : « Le Liban d’abord. » « Les Libanais d’abord » aurait été plus opportun. Le bras de fer saoudo-iranien ne doit plus servir de paravent à la dégradation des conditions de vie de la population.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/12/06/au-liban-retour-a-l-anormal_5225455_3232.html#arH4oRLZMRjhxZ3r.99

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/12/06/au-liban-retour-a-l-anormal_5225455_3232.html#arH4oRLZMRjhxZ3r.99

Notes and tidbits posted on FB and Twitter. Part 96

Note 1: I take notes of books I read and comment on events and edit sentences that fit my style. The page is long and growing like crazy, and the sections I post contains months-old events that are worth refreshing your memory.

Pay a third of the normal daily wage before employees start work. These advances would be deducted from their weekly pay. The clocking intelligent machine would disburse the daily advance pay as in teller machine, check that the worker arrive 5 min before schedule, register his face/ finger print. Supervisors would confirm all the exchanges so that cheating occurred. 

Truth is for me the most dangerous term that man has invented:  Truth blocks any consensus, negotiation or meaningful conversation and it connote an extremist disposition based on ignorance and lack of intellectual interactions.

The concept of truth is practically opposite to faith, although people positively correlate it with faith.

Religion is basically a theological philosophy that has been manipulated to be grounded in myths, symbols, and secrecy to satisfy the initiated High Priests and generates its power through scare tactics within the psychic of man.

One million views so far, good ride on adonis49@wordpress.com in 45 categories: your pick

Twice a year, the Atlantic and Pacific will experience a dozen cyclones of Irma magnitude: When investment in shacks on higher grounds will be imposed by UN?

The sea is 2 degrees hotter and the warmer streams are no longer being cooled enough by the poles. Number of cyclones increased 4 folds in 3 decades and strength far more devastating. Why should we get used to this insanity?

If you like a link, note or a tidbit enough, just Share it instead. Pressing Like is a kissing ass behavior. A new “Not Like” icon will get me very passionate in the pressing process

Quand les medias nous familiarisent avec la barbarie et l’atrocite’, c’ est qu’ elles nous ont rendu malade pour qu’ on reagir proprement.

Ce sont ces corps humains, par miliers, qui se decomposent dans les rues qui brouillent la separation entre la vie et la mort.

La puanteur et le silence apres une deflagration (suicide bombing) ne sont pas capter et registrer.

“L’extremism dans la poursuite des electeurs n’ est pas un vice” (Barry Goldwater). He was voicing the US political system applied for centuries: psychological tricks and lies to alienates the opposing candidates.

No nation was ever built with kindness.” “The Changling,” by Patrick LaValle

Youth caring about death is as irrelevant to them as shitting and pissing.

Youth care only for all kinds of intakes

Tu peux recevoir les cles pour comprendre la honte, mais jamais le pouvoir de l’effacer.

A force de lire tous les poems qui tombaient a mes yeux, un nauvaise poem conduit a la bonne poesie.

By autistic standards, the normal human brain is easily distracted, obsessively social, and suffers from a deficit of attention to detail.

“Les Scouts partent dans la vie avec une longueur d’avance! Ils ont appris à conduire des équipes, gérer des conflits, motiver et souder les gens. Ils ont également des compétences en gestion de projets: ils savent planifier des objectifs, assumer le leadership. Enfin, ils ont des compétences sociales. Beaucoup choisissent d’ailleurs des métiers proches de l’humain, dans le social ou la santé.” (Emmanuelle Gabioud, ASG –

Soldiers in Lebanon are only allowed to donate blood at military hospitals, unless they are granted permission to do it at civilian ones. This system has provided auto-sufficiency to military hospitals in terms of blood components throughout the years. Too many restrictions on the soldiers: they cannot even vote their conscience, but can die for the homeland. Soldiers are forbidden to talk politics as if expressing an opinion is the pest.

“As long as you’re up, pass me a Grant’s” (bottle of whisky). Ulysses S Grant 8-year mandate was a succession of daily cocktail parties.

Was Ulysses S Grant 8-year mandate of alcoholism a reaction to calamities of civil war or “Proud to be alcoholic” Grant?

Read the funny piece of Art Buchwald on “Precis sur le cocktail”. Apres que les Bostoniens jeterent le the’ (tea) Britanique dans la rade, force a Mrs John Adams de servir  du whisky et gins in her party. L’ idee’ d’ une insurrection fit jour “Hey, le whisky est un meilleur boisson que le the'”

July 2013. Les combatants entraient de la Turkie en Syria en plein jour. Les civils, fuyant la guerre, marchaient la nuit, sans torche, dans la boue du canal, a la merci des passeurs.

 


adonis49

adonis49

adonis49

Blog Stats

  • 1,427,014 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 774 other followers

%d bloggers like this: