Adonis Diaries

Christmas of my childhood? Le Noël de mon enfance?

Posted on: December 29, 2017

Christmas of my childhood?

Le Noël de mon enfance

Nada Corbani Akl posted on FB December 23 at 6:39pm 

Il y avait plus de neige et moins de boules rutilantes, beaucoup d’étoiles brillantes dans le ciel la nuit quand on ramenait le petit Jesus de l’Ecole des sœurs de Besançon pour le déposer dans la crèche de l’Eglise Saint Antoine à Baabdath, et moins de guirlandes et de faux sapins.

Apres la messe de minuit, nous marchions en famille sur le chemin du retour sans craindre les intrus.

On recevait un ou deux cadeaux solides qui nous occupaient toute l’année et moins de paquets fragiles, plastifiés et vite inutilisables.

Nos jouets, il fallait simplement les remonter pour les recharger et jouer avec sans avoir à les nourrir de batteries polluantes.

Nos belles robes de fête étaient l’oeuvre de notre tante, une artiste qui nous cousait des robes inimitables qui faisaient l’admiration de tout le village et non pas des tenues 100/100 en polyester portables une saison seulement.

On allait chercher le foin de chez la laitière du village pour tapisser l’étable de la crèche et cueillir la mousse verte des recoins humides de la forêt à côté pour y créer des plaines.

Pendant que ma grand mère préparait le déjeuner familial de Noël qui regroupait cousins cousines, tantes et oncles, autour de la grande table dont le socle nous servait de cachette en temps normal, on jouait dans la neige en se lançant des boules glacées et on courait ensuite se réchauffer les mains sur le poêle en bois de la salle de séjour.

Par mauvais temps, on privilégiait les jeux de cache cache dans les immenses armoires pendant que les garçons mettaient la dernière touche au jeu mécano jaune reçu en cadeau et qui allait trôner au salon pendant tout l’hiver.

Avec autant d’enfants dans la maison et de tantes et d’oncles pour nous aimer, on ne s’ennuyait jamais.

Les Noëls de notre enfance étaient bien mieux mais on se disait la même chose » JOYEUX NOËL » et ça marchait.
JOYEUX NÖEL alors!

Note: J’etais en pension (boarding school) durant 6 ans. Mes parents venaient tous les 2 etes. Nos Noels, mon frere et soeur, n’etaient pas celebre’ en famille, mais avec les etudiants que leurs parents ne pouvaient pas les recuperer. Je  me souvient d’un Noel ou je coupais and gluais des cartons pour construire des mainsons dans une grande sale d’etude, presque vide. C’est tout. Un autre Noel on fut inviter avec mon frere a une maison d’une cousine qui travaillait a l’ecole. C’etait une soire’ simple, chalereuse et memorable, beaucoup plus memorable que tous les autres Noels qui suivirent.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

adonis49

adonis49

adonis49

Blog Stats

  • 1,485,230 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 816 other followers

%d bloggers like this: