Adonis Diaries

Archive for May 25th, 2018

Feedback on the impression of people in various country toward their political system

Que pensent les gens de la gouvernance de leur pays par l’armée, un leader fort, des experts, le peuple ou des élus ? (Art.511) A study and book review

(Ces statistiques de “preference” ne valent pas grand chose. Il faudrait avoir un petit entretien avec la peronne pour connaitre que son opinion n’est pas le meme que sa reponse, et meme contraire)

Note: This is the conclusion of the extensive article, and related to Lebanese feedback.

Bakhos Baalbaki, Feb 18, 2018

Enquête dans 38 pays du monde, dont le Liban, la France, l’Allemagne, la Suède, le Canada, le Royaume-Uni, l’Italie, la Tunisie, la Turquie, Israël, la Russie, l’Australie et les Etats-Unis.

L’appréciation des différents régimes de gouvernance par les Libanais, synthèse complémentaire

– Les Libanais sont dépités par le fonctionnement de leur démocratie et la performance de leurs gouvernements. Mais comme le montre l’étude du Pew Research Center, ils restent très attachés aux formes démocratiques représentative et directe. Ils sont méfiants dans leur majorité des régimes militaire et du dirigeant fort. Une minorité y croit pourtant. Etant donné la qualité de la classe politique qu’ils ont, ils croient massivement qu’un régime d’experts ferait mieux.

– Au total, seuls 18% des Libanais sont des « démocrates engagés » (ils appuient un système dans lequel les représentants élus gouvernent mais ne soutiennent pas un régime guidé par des experts, un chef fort ou l’armée), 68% des « démocrates moins engagés » (qui disent qu’une démocratie représentative est bonne mais qui soutiennent aussi au moins une forme non démocratique de gouvernement) et 13% des « non-démocrates » (qui ne soutiennent pas la démocratie représentative et soutiennent au moins une forme non démocratique, technocratie, autocratie ou régime militaire).

C’est un peu le profil des Hongrois, des Ghanéens et des Philippins. Le profil occidental est totalement différent, respectivement : 34-52% / 34-47% / 5-17%.

– Toutefois, il y a un chiffre qui poussera pas mal de Libanais à bien bomber leur thorax de fierté. Eh bien, figurez-vous, que nous sommes parmi les populations les plus attachées à la démocratie représentative au monde

Certes, on ne donne pas l’air de l’être, mais tel est le cas en théorie. Si on ne s’intéresse qu’à ceux qui estiment que cette forme de gouvernance est « très bonne » (en excluant, les adhérents mous, ceux qui trouvent qu’elle est « plutôt » bonne), les Libanais se hissent à la 5e place, avec un score de 51%juste après les Suédois (54%) et trois populations d’Afrique, les Sénégalais, les Tanzaniens et les Ghanéens (53-62%).
Le Liban, la Suède, le Sénégal, la Tanzanie et le Ghana, sont les seuls pays au monde, de l’étude, où il existe une majorité absolue en faveur de la démocratie représentative, la gouvernance du pays par des élus. Il y a tellement peu de bonnes nouvelles que ce point mérite d’être souligné. Pour mesurer son importance, sachez que les Américains ne sont qu’à 48% ; les Allemands à 46% ; les Anglais, Canadiens, Australiens et Turcs à 43% ;  les Néerlandais à 42% et les Israéliens à 41%.

Les autres populations encore loin derrière: les Italiens à 29% ; les Français c’est à peine à 23% ; les Japonais, Jordaniens et Tunisiens à 22% ; les Mexicains à 9% ; et les Brésiliens, record du monde, juste 8%.

– Peut mieux faire dirait le grec Solon, le père de la démocratie ! La façon de penser des Libanais est globalement rassurante, même s’il y a beaucoup à redire comme je l’ai expliqué dans l’article. Mais alors pourquoi diable le Liban est un pays nase à ce point?

On pourrait même parler de « paradoxe libanais » en politique ! Ce qui fait cruellement défaut au Liban, c’est la présence de la pensée communautaire qui ravage les esprits et le manque d’esprit critique à l’égard de son propre camp, deux tares qui affectent gravement la cohésion nationale et toute notre démocratie. La morosité économique n’arrange pas les choses. Et pour achever tout espoir dans l’avenir, nous avons un paysage politique peuplé de dinosaures, les mêmes dirigeants depuis trop longtemps, qui ne sont vraiment pas à la hauteur et qui ne sont jamais sanctionnés dans les urnes.

– S’il y a deux paramètres qui doivent concentrer tous nos efforts, ce sont ceux portant sur l’amélioration du fonctionnement de notre démocratie et la qualité de l’offre démocratique. Ils se répercuteront forcément et positivement sur les onze autres paramètres. Les périodes électorales constituent d’excellentes occasions pour agir.

Nous n’avons qu’une seule et unique voie. Soyons réalistes, exigeons l’impossible des candidat-e-s aux prochaines élections législatives, même de son propre camp : niveler les débats politiques par le haut, demander des comptes, présenter un programme électoral détaillé et s’engager sur des mesures concrètes et chiffrées. C’est le seul moyen d’améliorer les choses en envoyant au Parlement le moment venu, des représentants plus compétents que ceux que nous avons connus dans le passé.
– A ce propos un exemple parmi tant d’autres, le Liban a vécu près de 900 jours de vacance du pouvoir présidentielrécemment, et pourtant, aucun parti et pas un seul candidat baveux, même indépendant ou de la haute société civile, journaliste reconverti en tête, et Dieu sait qu’il y a des vocations en ce moment, enfin, personne ne propose quoi que ce soit pour en finir avec ce grave dysfonctionnement de notre démocratie. Allons bon, pourquoi faire? C’est pour vous dire!
Seul Bakhos Baalbaki a proposé d’introduire dans la démocratie libanaise le concept du “conclave présidentiel”, l’enfermement des deputés libanais dans le Parlement place de l’Etoile jusqu’à l’élection du président de la République libanaise dans les délais, comme le fait le Vatican depuis des siècles. (Berry a interdit aux deputes de sortir pour faire pipi avant que le budget soit vote’)
Allez pour finir avec une bonne dose de sarcasme, disons maintenant qu’on a du pétrole, il nous manque que les idées et des candidats pour les concrétiser

General Electric  vying to plunder Lebanon water resources?

General Electric is trying to do in Lebanon what ARAMCO did in Saudi Arabia in the 1960’s, where they formed a joint mutual interest entity between Saudis & Americans to exploit exclusively Saudi Oil fields at the very early times of the Oil revolution.
And then to commit Saudi Kingdom to sell it only in US dollars for them to keep printing US Dollars of the recurring  inflation.
Lebanon wealth is in its waters for it being a natural basin reservoir in the Near East (Levant States), where GE says we have 3 trillion m3 of renewable waters every year, to exploit it they’d dig at 400 m of altitude and let this underground basin of water burst into waterfalls and lakes, then channel it to the Arabian gulf countries like Saudi and Kuwait and sell them 1 trillion m3/year each.
Our government is asked here to manage  the monetization of our waters as a natural resource and ask market makers in the USA to create future contracts in this resource and price it  same like Oil and float it as a basic commodity before any step or contract is undertaken
If this happens, we’re the wealthiest nation on earth to become!
Lebanon holds all the waters the middle east needs and it is renewable from melting snow and rainfalls every year. (Climate change is reversing this trend: rain fall and snow capping mountains have become rare events in the latest years)
GE runs most of the 23 desalinisation plants in Saudi Kingdom and they consume 287,000 barrels of Oil a day to purify 3 million m3 of sea water each day, representing 60% of water needs. This produced water still lack minerals and many natural component to be drinkable.
The very high cost to get water in the Arabian peninsula has sent GE staring at Lebanon waters as the natural basin of the Middle East.
When this commodity is priced, monetized and floated in the financial markets it can be the major component of Peace in the region, and properly distributed to all, to drink, use it in agriculture and power generation dams. It is as scarce as Oil but more valuable.
Kiwan opinion is “I am for the fact to return other giant companies in the deal to implement competition although I believe sincerely that there need the United States of America in order to conclude an exploitation of our resources in waters, for several reasons.
One, this will be a strategic alliance as the future markets of amenities exist exclusively in the USA, a vital factor has the monetization of our water resources.
Two, our wealth of waters is strategic for Israel and a major component of peace in the region (What kind of peace? “What is ours is ours, and what is yours is still ours”?)
Three most of “our clients” who crave potable water like the Arab Gulf countries are of Allied strategic with the USA, where our re-entry for this convenience and our economic stability based on the sale of the Lebanese waters has abroad”.
Note 1: Turkey has been adopting this strategy of using its vast resources in water to blackmail other regional States like Syria, Iraq and Iran. It has been foolishly building many dams, just to retain water from other countries and be paid for this natural resource.
Note 2: Israel is keeping Syria Golan Heights for its vast sources of water and denying the Palestinians their share in water.

adonis49

adonis49

adonis49

Blog Stats

  • 1,408,166 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 758 other followers

%d bloggers like this: