Adonis Diaries

Archive for October 12th, 2018

16 Things Successful Leaders Never Do

Not doing is one side of finding success.

  1. Never let the bottom line be the bottom line. (Wonder if anyone realized he reached the bottom)
  2. Never pretend things are ok when they aren’t.
  3. Never let what you’ve never done be the reason not to try.
  4. Never get ahead by resenting those who get ahead.
  5. Never let those who aren’t doing something prevent you for doing something.
  6. Never do on the road what you wouldn’t do at home. (Like what? Accompanying a girl-friend?)
  7. Never trust anyone who never admits mistakes. (They don’t have to admit, as long as they prove actively that they correcting the mistake)
  8. Never achieve greatness through negativity. (The next generations will discover your mischief?)
  9. Never pretend you can do what you can’t. (Even if you hire the people who can?)
  10. Never let others fail before doing everything appropriate to help them succeed. (Who can invest the time and energy to satisfy this “everything”?)
  11. “An executive has never suffered because his subordinates were strong and effective.” Peter Drucker
  12. Never find wisdom in excuses, defensiveness, or blame.
  13. Never think loyalty is a gift. (A poisonous gift?)
  14. Never waffle when it comes to taking responsibility.
  15. Never waver when it comes to giving credit.
  16. Never make excuses. “Never make excuses. Your friends don’t need them and your foes won’t believe them.” John Wooden

Bonus: Never create the future by recreating the past.

What should leaders never do?

Which of these is most important to you?

By Dan Rockwell?

Mon cher Ado. Part 25

Le quartier de mon enfance grouillait de monde. Les deux humbles maisons qui étaient accolées à notre demeure comprenaient chacune une dizaine de personnes .

Ça courait et criait toute la journée . La maison du haut était celle du vacher, celle de Nasri Nasrallah .
La mitoyenne était celle de Youssef Tannous , le potier.

La nôtre était en contrebas des deux , de sorte que c’était la plus basse du village et qu’en dessous de chez nous , il n y avait que la forêt où nous allions vagabonder avec les enfants de notre âge , dont ceux du potier .

Chez mon grand-père , nous étions les moins nombreux. À part ma sœur et moi, il y avait ma tante Rose et mes deux oncle , toujours célibataires, Youssef et Botros , deux beaux gaillards.

Le vacher et sa nombreuse famille s’entassaient dans une maison de deux pièces , avec un sous-sol où stationnait une vache nourricière, le trésor de la famille :

Une colonie d’enfants de tous les âges dont l’aîné , Michel, était déjà marié et commençait à engendrer de son côté pendant que son père continuait, sans vergogne, à faire des petits , de sorte que le fils aîné de Michel était plus âgé que son oncle Tanios, le dernier fils de Nasri Nasrallah.

Dans la maison de Youssef , le potier, là encore les enfants étaient assez nombreux. Nous jouions avec les plus jeunes d’ entre eux. Lorsqu’ils n’étaient pas occupés à aider leur père dans sa poterie aménagée dans le sous-sol de la maison.

Les années passant, ces deux maisons se sont vidées petit à petit de leurs progénitures,d’abord celle du vacher , car plus âgée …

Ainsi d’année en année , ils ont fini par convoler et quitter les uns après les autres le nid de leur jeunesse pour aller nicher un peu plus loin. Les enfants du potier succédèrent à quelques années pré à ceux du vacher.

Ainsi , vidé de ses trois-quarts d’habitants , surtout des plus bruyants, le quartier s’est mis à mieux respirer.

Je me souviens d’un jour où le quartier a vécu un drame des plus terribles . La vache de Abou Michel est morte.
Ce jour-là, Tanios , avait oublié d’attacher la vache , l’unique, le trésor de la famille .

Alors, ni de un , ni de deux , la pauvre bête profita de cette liberté pour se précipiter sur le sac d’avoine déposé au fond de son étable . Ayant avalé la moitié du sac , elle se dirigea vers le petit bassin d’eau et bu tout son soûl .

Et à peine de retour au foyer , elle tomba , raide morte, étouffée car l’eau avait gonflé le trop d’avoine qu’elle avait ingurgité . Apprenant la nouvelle , Abou Michel , se trouvant dans son champ, se précipita chez lui et à la vue de sa vache étalée de tout son long , il se mis à vociférer sa peine , ameutant tous le village, y compris son voisin Youssef avec qui il était en bisbille .

Le drame étant des plus terrible que le quartier ait jamais connu à ce jour , Youssef a cherché à atténuer la souffrance de son voisin lui disant qu’heureusement que ce n’est pas son fils Tanios qui est mort.

Mais à ces mots , Abou Michel sautant au plafond et se mettant à cogner sa tête contre le mur, déclare à tue-tête que Tanios pouvait bien mourir , qu’il pouvait en faire un autre, mais la vache !…comment faire pour la remplacer?

Aujourd’hui , Abou Michel et Tanios sont bien morts et presque oubliés du quartier qui a subi un lifting révolutionnaire !


adonis49

adonis49

adonis49

Blog Stats

  • 1,426,927 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 774 other followers

%d bloggers like this: