Adonis Diaries

Archive for October 22nd, 2018

Funny comprehension of their History: French students of 10 to 14.  Part 1

I am reading “Hardi! Les cancres” of Jean-Charles at the first half of 1960’s. Here are a few funny replies of the students:

C’ est a la fin de l’ere quatermaire que Champolion en 1882 transforma les hierogliphes en Francais

Mercure etait le Dieu de la temperature

La mythologie est le bulletin du temps de demain

Xenophone fit la guerre aux Polonais

Le dieu Lard etait charge’ de veiller sur le Garde-manger

Constantin fit mettre le monologue du Christ sur ses drapeaux et condamna tout le monde aux Christianism

Que savez-vous des Gaulois? Rien du tout: Ils ne passent jamais a Endoume

A Tolbiac, Clovis dit: Si je gagne je me fais cretin. Sa conversion lui valut l’appui du concierge

On a appelle’ Charles “Martel” parcequ’il etait fou

Apres 3 jour de combat non decisif, les Arabes se retirerent de Poitier: il faisait trop froid pour eux

Louis 14 fut omme’ Roi-Soleil parcequ’il se levait le matin et se couchait le soir.

A la bataille de Marne, les Allemands s’enfuirent en Taxis

Le dernier mois du calendrier revolutionnaire s’appelait Terminal

Les Francais remplacerent tous les noms Gaulois, sauf De Gaulle

Louis 16 mourut la tete haute, apres avoir ete’ decapite’

Le pere de Napoleon I etait Napoleon Zero

Les Egyptiens mettaient en conserve le mort avec des aromates

Les Egyptiens faisaient cuire leurs morts pour les garder bien vivants

Les principaux Dieux des pharaons etaient Osiris, Ulysse et Autobus

 

 

Another attempt at romanticizing the past life-styles

How people in the Near-East conducted their daily habits and chores

الماضي الجميل ..
حمارة مربوطة بعامود الكهربا الخشب عا مدخل الدار ….
وبوابة عتيقة خشبها مشقق وقفلها مصدّي …
وبتفتحها بتزيزأ وبينكسر الصمت…

بتدخل عالدار وبتعبق ريحة الحطب الوالع بالموقدة ..
وبتفّح ريحة صابون البرش من اللّكَن الطافح بالغسيل والمي دارجة مع رغوة الصابون من حدّ شمالة حطب الزيتون بتاخد معها الاوراق اليابسة …..


وعايمينك بالارض شويّة بامية يابسة وبلاطة لحمة بجنب البركة مغسولة …
ومنجل معلّق بمسمار بالحيط …
وشاكوش …وبلطة …وأدّوم …


وكيس جنفَيْص مخيّط بالمسلّة داخلو مقّص نصب ووعيسيّة لتطعيم الزيتون
وشروال اسود منشور عاسلّم خشب قديم ملئي عا حيط مورّق بالطين …
ومِدّ لكيل القمح والزيتون والسميد..

.
وبالزاوية عدّة لشك الدخّان …
واوضة البقرات عامدخلها فدّان الفلاحة ..
السكّة ..والنير….
واوضة القعدة فيها حصيرة واربع مساند وطراحة …

وبتدخل لجوّا بتلاقي اللّحف والفرش والشراشف فوق بعضها مغطايين بشرشف ابيض …
وخزانة خشب قديمة ….
بتعبق منها ريحة الزمن …

وحيطان من حجارة الكدّان مورّأة بالطين …
وقنديل كاز مضوّي نورو ساحر.. ..
وروائح الزعتر اليابس واليانسون والزوفا والسميد والسمّاء بتدغدغ روحك …..

وارض الدار مورأّة روبة ناعمة …
وبتندهلك يلّا عالغدا …
كبة بطاطا .. وصحن كموّنة …وجاط بطاطا مقليّة ..

مع سلطة سِمّاء ..وكباية لبن ..وصحن زعتر دأّة …
وطاسة بليلة ..وصطفة خبز مرقوق …
وبعد الغدا بتطلع عالسطح عادرج معمّر من حجارة كدّان مورّأة جوانبها وبتشرب كبّاية شاي وبتتلئّح عالحصيرة والهوا بيلعب لعب تحت خيمة العريشة وبتغفل وما بيعود فيك تفتّح عيونك …

آخ يا زمن آخ يا ريت بيرجع الزمن الماضي وما بدنا لا مصاري ولا تطوٌر ولا شحار….
أبقوا ميلوا بالسهرة عاكبية شاي عالحطب 🌹صباح الخير..

Mon cher Ado. Part 38

A Bondoukou en Côte-d’Ivoire , où j’avais enseigné en 1976 , se trouvaient deux frères libanais qui avaient un commerce assez prospère . L’aîné était marié avec une jeune libanaise , et avait un petit garçon .

Le plus jeune des frères vivait avec sa concubine , une jeune Ivoirienne qu’il avait connue au lycée , et qui venait d’accoucher d’une fille .

Ces deux frères étaient nés à Bondoukou en pays de savane , au nord du pays où ils avaient hérité du commerce de leur père .

Avec Amale et Walid (qui n’avait que trois ans), nous fréquentions cette famille avec laquelle nous avions noué une belle amitié dès notre arrivée dans cette ville qui se trouvait à plus de 400 km de la capitale, Abidjan .

Les deux frères étaient charmants et fort affables . Et comme notre villa se trouvait à quelques pas de chez eux , nous les retrouvions tous les soirs pour regarder ensemble la télévision qu’ils avaient installée sur la terrasse du premier étage de leur immeuble .

Cette année-là , Walid avait suivi le feuilleton de Sandocan avec un intérêt particulier . Il doit se le rappeler encore aujourd’hui .

Pour les fêtes de fin d’année , Amale et Walid m’avaient devancé à Abidjan en compagnie de Robert et sa petite famille qui s’y rendaient . Comme j’étais resté seul à Bondoukou , j’allais tous les jours déjeuner avec Ragy , le cadet des frères .
Sa compagne, une belle et très gentille Ivoirienne , nous mijotait de bons plats africains .

Un jour , elle nous avait préparé le plat que j’aime particulièrement : un mafetiga. Un plat avec de la viande accompagnée d’une sauce d’arachides pilés , bien pimentée , et du riz . (Tiga digui?)

Pour l’occasion , on avait ouvert une bonne bouteille , un bordeaux millésime que Ragy gardait précieusement dans sa cave . La viande était si bonne que je m’étais resservi deux ou trois fois si ma mémoire est bonne .

Mais à la fin de ce repas pantagruélique , j’avais demandé à Ragy si c’était du lapin que nous avions mangé ? Et là , surprise , il m’annonça avec fierté que c’était un agouti, en d’autres termes , un gros rat des champs , que les Ivoiriens apprécient particulièrement et se le procurent pour les grandes occasions .

Je ne dis pas que j’ai faillis syncopé, mais j’étais fort surpris d’avoir mangé du rat des champs en tout bien tout honneur …
Je ne sais pas aujourd’hui , plus de quarante ans plus tard si les deux frères sont toujours à Bondoukou ?
Cela me ferait tellement plaisir de les revoir un jour .


adonis49

adonis49

adonis49

Blog Stats

  • 1,426,932 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 774 other followers

%d bloggers like this: