Adonis Diaries

Mon cher Ado/Christiane. Part 46

Posted on: November 2, 2018

Mon cher Ado. Part 46

A l’internat , chez les frères maristes à Jounieh , le réveil se faisait à six heures moins le quart .

Certains élèves qui avaient du mal à se réveiller souffraient le martyre lorsque la sonnerie électrique secouait le dortoir de sa voix stridente . Moi, je faisais partie des lèves tôt .

A six heures , nous étions quelques uns à nous diriger vers l’église pour servir la messe du matin .

Parfois nous précédions les frères qui récitaient le long du couloir à arcades du premier étage le “notre père ” et le ” je vous salue Marie ” , d’une voix monocorde en croisant les bras , emmitouflés dans leurs tuniques noires , et qui paraissaient des fantômes dans l’obscurité de la nuit , surtout en hiver.

à cette heure matinale , le jour avait du mal à se lever . Le prêtre officiait uniquement pour la douzaine de frères de diverses nationalités , la majorité étant Français .

Il y avait cependant , installé discrètement dans la tribune , le président Fouad Chehab dont la maison jouxtait le Collège Le général Fouad Chehab était un homme simple et intègre. Il faisait partie de cette élite de personnalités qui exerçaient le pouvoir pour le bien du peuple , sans la moindre cupidité , faisant penser en cela au général Charles de Gaulle .

D’autres que moi , ma chère Christiane , pourraient mieux en parler de cet homme dévoué qui nous a quitté dans son plus simple habit …

En 1964, ma mère de retour de Guinée avait loué un appartement à Jounieh , à quelques mètres du collège des frères maristes où je poursuivais mes études en tant qu’externe . (Le meme cas avec mes parents: walking distance in Furn el Chabbak)

Il se trouvait , juste à côté de notre immeuble , une librairie, la Librerie Centrale , qui venait d’ouvrir ses portes .
Et c’est là que j’ai découvert les trésors de l’humanité . (Pas de chance pour moi: pas de librairie close-by)

C’est là , ma chère Nada , que j’ai découvert des mondes que je ne soupçonnais pas encore .En ce moment, quand j’y pense , ma tête chavire et fait plus d’un tour à la seconde , car je ne sais plus ni par où ni par quel ordre j’avais découvert ces mondes ?

C’était peut-être par Vol de nuit ou par Terre des hommes , de Saint-Exupéry ? Ou par ” la dame aux camélias ” , ou par ” le diable au corps ” Ou par ” le blé en herbe” ?

Qu’importe . Je ne me lassais pas d’aller humer l’odeur des bouquins qui se tenaient bien droit sur les rayons et sollicitaient ma bienveillance .

Je ne sortais jamais de cette librairie sans avoir entre les mains un trésor qui me faisait naviguer sous d’autres cieux , en compagnie de personnes , souvent exceptionnelles , que je n’avais jamais croisées auparavant du côté de Jounieh ni de Beit-Chabab d’ailleurs , excepté mon grand-père , ce héros sorti tout droit des rangs de l’armée de Saint-Louis qui traversa le Liban en route vers la Palestine où il partait à la reconquête des Lieux Saint-Louis …

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

adonis49

adonis49

adonis49

November 2018
M T W T F S S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Blog Stats

  • 1,441,534 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 784 other followers

%d bloggers like this: