Adonis Diaries

Mon cher Ado/Christiane . Part 47

Posted on: November 10, 2018

Mon cher Ado. Part 47

Le café du matin , quel agréable compagnon ! Celui de dix heures est toujours le bienvenu , Quant à celui de l’après midi , il est accueilli avec une révérence particulière .

Victoire , ma mère et Rosalie sa voisine en savaient quelque chose . En été surtout quand le soleil cognait elles s’installent à l’ombre au milieu des escaliers qui séparaient leurs maison , et se mettaient à papoter tout en sirotant un bon café turque que l’une ou l’autre avait mijoté de manière à obtenir le meilleur parfum qui soit .

Parfois je me joignais à ces deux cœurs généreuses qui m’ ont inoculé leur bonté. Aujourd’hui encore , continue à produire son effet dans mon coeur ravi de les avoir côtoyées un jour dans ma vie d’adolescent …

J’espère que là où vous êtes maintenant , le bon Dieu pense à vous servir de temps à autre un de ses bon café divin au milieu de son jardin paradisiaque …

Je vous embrasse mes chéries en vous serrant bien fort contre mon Coeur 

Hier , ma chère Christiane , suite à une coupure d’électricité , ce qui est tout à fait normale dans ce pays en ruine , j’ai pris la voiture pour aller chercher de la lumière sur les hauteurs du Mont-Liban …

Et là , sans comprendre ni comment ni pourquoi , je me suis arrêté devant l’église de Saint-Elie à Ain Aar et, tel un automate, je me suis dirigé à l’intérieur de ce lieu saint où l’on célébrait la messe du soir pour une dizaine de croyants qui fredonnaient des prières évangéliques afin que le bon Dieu exauce leurs vœux … (Oui, beaucoup aiment prier  ici: Les pretres sont charismatiques)

Et dans la semi-obscurité de l’église j’ai trouvé la splendide lumière que je cherchais …

C’était la première fois que j’entrais dans cette vieille église construite il y a exactement 250 ans par les hommes de ce village situé à plus de 500 mètres d’altitude et surplombant la mer .. (Et renove’ depuis peu, comme toutes les eglises qui ont des pretres actives. L’argent ne manque jamais pour les eglises et les mosques: les pauvres contribuent aussi)

Magnifique église du temps jadis , qui a gardé toute son humilité , et dont chaque pierre , chaque voûte , raconte les souffrances de la main qui les a hissées en offrande à Saint-Elie.

L’année de sa construction , en 1769, vit naître à l’autre bout de la Méditerranée , en Corse , Napoléon Bonaparte , l’un des plus grands généraux et hommes d’état de l’histoire .

Mais ce génie de la guerre , comme les humbles constructeurs de l’église de Ain-Aar , a dû se résigner a quitté tous les fastes de son empire pour aller rendre son dernier souffle à l’île de Sainte-Hélène où ses admirateurs , nos amis d’outre Manche , l’ont exilé … (Comment? Les constructeurs de l’eglise Saint-Elie furent aussi exiles par l’Angleterre? Avaient’-ils ralier Emir Bashir II? Just kidding)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

adonis49

adonis49

adonis49

November 2018
M T W T F S S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Blog Stats

  • 1,384,894 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 732 other followers

%d bloggers like this: