Adonis Diaries

Archive for January 2nd, 2019

Mon cher Ado/ Christiane. Part 79

Je reste interloqué devant ceux qui ne changent pas d’avis .

Ceux qui traversent l’existence avec des idées fixes héritées parfois d’un père qui a viré de bord , qui ne doutent de rien , qui vous dédaignent si vous ne souscrivez pas à leur point de vue , qui se veulent les détenteurs de la vérité universelle

Quoi encore ?
Je reste dubitatif face à ces personnes robotisées qui rejettent sans distinction l’héritage de leurs ancêtres , qui veulent du passé faire table rase , qui ….

Mais qui continuent à mener une vie plus que banale , une vie pareille à celle de l’ensemble de leurs concitoyens , une vie souvent banale , pire , une vie à se soûler , à s’encanailler , à se vautrer dans la fange , à …silence mon âme ! (The silent majority)

Il faut dire , ma chère Christiane , que je suis d’humeur chagrine ce matin , comme ça peut arriver à chacun d’entre nous , n’est-ce pas ?

Hier , nous avons quitté Paris à la nuit tombée pour Berlin . Ce voyage fut programmé à l’improviste par Walid qui était venu de Londres pour fêter Noël avec nous , en famille , ce qu’on a toujours fait.

Le vol était prévu pour dix-sept heures trente. Ainsi nous nous nous sommes hâtés pour arriver à Orly deux heures à l’avance pour ne pas louper notre avion .

Une fois en avion ,j’aime m’installer du côté hublot pour contempler la terre qui s’éloigne petite à petit de notre vue , quand l’avion prend son envol , et aussi lors de son atterrissage .

C’est fabuleux le jour lorsque au fur et à mesure qu’on s’éloigne les voitures deviennent de plus en plus petites comme les voitures de matchbox qu’avai Walid quand il était petit et qui l’amusaient des heures durant . Mais la nuit , c’est féerique !

Alors je colle mon front contre l’hublot étoile je plonge dans féerie de lumière époustouflante dont parle Antoine de Saint-Exupéry dans Vol de nuit .

Hier , lors de notre atterrissage à Berlin , la féerie était totale . Mes yeux dansaient et tournoyaient dans l’air pour ne rien rater du spectacle .et petit à petit les maisons et les voitures grandissaient à vue d’œil jusqu’à ce que l’avion s’est posé sur le tarmac et glisser tranquillement vers son point d’arrêt , alors je suis redescendu sur terre , hélas !

Mon rêve s’est achevé avec l’agitation des voyageurs qui ont commencé à détacher leurs ceintures et à récupérer leur bagages places dans les casiers placés au-dessus de leurs têtes .

Une heure plus tard, nous étions à l’hôtel et pour ne pas flemmarder dans nos chambres , on s’est hâtés de sortir pour aller au marché de Noël qui se trouvait juste en face de notre hôtel .

Ce marché était exceptionnel . Les gens se promenaient entre les boutiques et les restaurants , heureux de déguster les bonnes soupes et les saucisses qui cuisaient tranquillement sur les plaques suspendues au-dessus des charbons qui scintillaient et réchauffaient de ce fait l’atmosphère qui commençait à se rafraîchir .

Moi , j’étais heureux au-milieu de cette foule honorable et , sans vraiment comprendre , je me suis senti une âme de Berlinois , alors je me suis dit comme l’avait dit un jour , dans les années soixante , un certain John Kennedy : ” Ich been ein Berlinen ” .

Maintenant que Noël est passé et que les cadeaux ont été distribués , il ne me reste qu’à vous souhaiter une bonne année dans la langue de Goethe : ” Ein gutes Neues Jahr ! “


adonis49

adonis49

adonis49

January 2019
M T W T F S S
« Dec   Feb »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Blog Stats

  • 1,361,005 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 693 other followers

%d bloggers like this: