Adonis Diaries

Archive for January 13th, 2019

Mon cher Ado. Part 88

Comme pour un chocolat chaud qu’on déguste avec ferveur au café de Flore , boulevard Saint-Germain , toute bonne chose a une fin . Pour ce qui me concerne , le mot ” FIN ” au cinéma , s’agissant d’un film d’horreur, était accueilli avec soulagement , mais pour les films qui me procuraient du plaisir , j’étais déçu de voir affiché le mot “Fin” sur l’écran .

Aujourd’hui , comme je ne regarde que des films à la télé , dès que je soupçonne un film de violence ou d’horreur , je zappe. Quelle aubain!

Or, dans la vie d’aujourd’hui , on assiste au quotidien à des scènes de violence des qu’on allume la télé .

Comment faire ? S’éclipser ? Partir comme Saint Antoine dans le désert ? Est-ce possible ?

Ne plus s’offrir un croissant croustillant avec un bon café noir au bistrot d’à côté . Ah, non !
Ne plus se raconter des histoires rigolotes avec mon cousin Farouk . Ah, non !

Ne plus s’attabler devant un délicieux plat de poulet au curry avec un riz Basmati et une bonne sauce aux piments d’Espelette ,chez mon ami Charlot ? Ah , non !

Ne plus prendre dans ses bras un être cher ? Ah, non ! Tout sauf ça . Bref , la,listes des bonnes choses est longue …

Alors contraint et forcé , je reste au Coeur des violences sans me priver de toutes ces bonnes choses que la vie nous octroie , avec la grâce de Dieu …

Lors de notre périple en Europe Centrale , voire du Nord , Hambourg , en Allemagne , fut notre troisième et dernière étape , avant de rentrer au bercail .

Et comme notre départ était prévu pour l’après-midi , nous avons profité pour visiter la Cathédrale Saint Michel .
En face de la Cathédrale , il y avait un petit Café : le ” Café am Michel “.

Alors , sans trop réfléchir , vu que le froid glacial ne désarmait pas ,je me suis vu pousser à l’intérieur du petit Café pour réchauffer un peu mes vieux os .

Le patron , un jeune homme , s’est empressé de me servir un café bien chaud qui m’était nécessaire pour éviter que je ne syncope. Deux bonnes gorgées ont suffit pour me ramener à la vie .

Dans la petite salle , les quelques clients bavardaient en allemand , et moi je les écoutais , cherchant à comprendre de quoi il s’agissait , mais en vain .

À part les Ich et les Ein , qui revenaient sans cesse dans leur conversation , rien . J’étais là, assis comme un chien , les yeux grands ouverts , cherchant à comprendre ce que son maître lui expliquait afin qu’il ne fasse pas de bêtises quand ils se promènent dans la rue .

J’ai fini par accepter le fait que c’était peine perdue de chercher à comprendre quelque chose à cette langue qui m’était étrangère .

Advertisements

adonis49

adonis49

adonis49

January 2019
M T W T F S S
« Dec   Feb »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Blog Stats

  • 1,302,987 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 675 other followers

Advertisements
%d bloggers like this: