Adonis Diaries

Mon cher Ado. Part 98

Posted on: February 1, 2019

Mon cher Ado. Part 98

Ce matin , mon esprit s’amuse à se rappeler nos sorties le soir au cours de cette année bénie de jeunes étudiants insouciants , où rien ne venait contrecarrer nos désirs .

C’était la dernière année que nous passions comme externes au Collège des Frères Maristes à Jounieh , avant qu’on ne déménage à Champville .

En dehors des cours qui se terminaient à seize heures , il nous restait pas mal de temps pour vagabonder . C’était un des avantages de l’externat ,après quelques années d’internat dont je garde cependant un bon souvenir .

Comme je l’avais dit précédemment , ma mère qui était revenue de Guinée , avait loué un appartement à deux pas de l’école pour qu’on n’ait pas à perdre du temps avec le bus .

Cet appartement se trouvait dans la rue qui longe le Collège des Frères . Ainsi en descendant la rue pour aller à l’école , une fois qu’on a traversé le chemin de fer , il y avait sur la gauche les trois Villas des trois frères Chehab : d’abord , la villa de l’ Émir Chakib , ensuite celle de l’éminent Président de la République libanaise , son excellence l’Emir Fouad Chehab , et enfin celle de l’Emir Farid Chehab qui était père de deux garçons scolarisés avec Nous au Collège des Frères .
Le plus jeune des deux , Taleb, était dans ma classe , celle de Troisième A . En classe ,Taleb était assis à côté de moi , sur le même banc .

C’était un élève plutôt tranquille , qui ne dérangeait personne , mais il avait un très bon appétit et aimait voir des films .
Or comme le Phenicia, une nouvelle salle de cinéma , se trouvait à quelques pas de chez nous , Taleb passait par moi pour m’ emmener au cinéma chaque fois qu’il y avait un nouveau film .

Je ne pouvais qu’obtempérer , sinon , il était capable de m’engloutir , vu son gabarit .

Mais un jour on avait projeté le fameux film d’Irma la douce , avec Jack Lemmon et Shirley MacLaine .

C’était l’histoire d’une prostituée parisienne que l’actrice campait parfaitement bien . Oui mais Taleb s’était amouraché d’Irma , ce qui fait que nous avons revu le film une vingtaine de fois de sorte qu’à la fin on avait retenu tous les dialogues en anglais car en ce temps-là les films étaient en V.O.

Bien des années plus tard , on s’est revus en France au Haras de Jardy à Vaucresson , à l’est de Paris , mais cela fait maintenant plus de vingt que je ne sais pas ce qu’il advint de lui ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

adonis49

adonis49

adonis49

February 2019
M T W T F S S
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

Blog Stats

  • 1,482,455 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 812 other followers

%d bloggers like this: