Adonis Diaries

Posts Tagged ‘agouti

Mon cher Ado. Part 38

A Bondoukou en Côte-d’Ivoire , où j’avais enseigné en 1976 , se trouvaient deux frères libanais qui avaient un commerce assez prospère . L’aîné était marié avec une jeune libanaise , et avait un petit garçon .

Le plus jeune des frères vivait avec sa concubine , une jeune Ivoirienne qu’il avait connue au lycée , et qui venait d’accoucher d’une fille .

Ces deux frères étaient nés à Bondoukou en pays de savane , au nord du pays où ils avaient hérité du commerce de leur père .

Avec Amale et Walid (qui n’avait que trois ans), nous fréquentions cette famille avec laquelle nous avions noué une belle amitié dès notre arrivée dans cette ville qui se trouvait à plus de 400 km de la capitale, Abidjan .

Les deux frères étaient charmants et fort affables . Et comme notre villa se trouvait à quelques pas de chez eux , nous les retrouvions tous les soirs pour regarder ensemble la télévision qu’ils avaient installée sur la terrasse du premier étage de leur immeuble .

Cette année-là , Walid avait suivi le feuilleton de Sandocan avec un intérêt particulier . Il doit se le rappeler encore aujourd’hui .

Pour les fêtes de fin d’année , Amale et Walid m’avaient devancé à Abidjan en compagnie de Robert et sa petite famille qui s’y rendaient . Comme j’étais resté seul à Bondoukou , j’allais tous les jours déjeuner avec Ragy , le cadet des frères .
Sa compagne, une belle et très gentille Ivoirienne , nous mijotait de bons plats africains .

Un jour , elle nous avait préparé le plat que j’aime particulièrement : un mafetiga. Un plat avec de la viande accompagnée d’une sauce d’arachides pilés , bien pimentée , et du riz . (Tiga digui?)

Pour l’occasion , on avait ouvert une bonne bouteille , un bordeaux millésime que Ragy gardait précieusement dans sa cave . La viande était si bonne que je m’étais resservi deux ou trois fois si ma mémoire est bonne .

Mais à la fin de ce repas pantagruélique , j’avais demandé à Ragy si c’était du lapin que nous avions mangé ? Et là , surprise , il m’annonça avec fierté que c’était un agouti, en d’autres termes , un gros rat des champs , que les Ivoiriens apprécient particulièrement et se le procurent pour les grandes occasions .

Je ne dis pas que j’ai faillis syncopé, mais j’étais fort surpris d’avoir mangé du rat des champs en tout bien tout honneur …
Je ne sais pas aujourd’hui , plus de quarante ans plus tard si les deux frères sont toujours à Bondoukou ?
Cela me ferait tellement plaisir de les revoir un jour .


adonis49

adonis49

adonis49

October 2021
M T W T F S S
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Blog Stats

  • 1,482,300 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 811 other followers

%d bloggers like this: