Adonis Diaries

Posts Tagged ‘Eternel Féminin

Eternel Feminin

Histoire d’ELLE

Elle a longuement dormi sur ses pages…

Ses écrits la couvraient de leur doux grésil….

Il lui a promis de la façonner à la manière de ses héroïnes, de la coucher sur ses feuilles :
– Écris notre histoire….mêle moi à ton encre…..façonne- moi dans la femme de ton roman….Éternise mon souvenir…
– Tu me fais frissonner. J’ai besoin de toucher ton visage.
– Tu le toucheras ; tu le manieras entre tes doigts d’artiste. Mon Pygmalion.

Elle a longuement dormi sur ses pages...Ses écrits la couvraient de leur doux grésil....Il lui a promis de la façonner à la manière de ses héroïnes, de la coucher sur ses feuilles : - Écris notre histoire....mêle moi à ton encre.....façonne- moi dans la femme de ton roman....Éternise mon souvenir… - Tu me fais frissonner. J’ai besoin de toucher ton visage. - Tu le toucheras ; tu le manieras entre tes doigts d'artiste. Mon Pygmalion. - Tu me tues. - je te tue pour mieux te ressusciter. Pour mieux t'immortaliser. Sois le ciseau. Je serai ta pâte, ton marbre. - Je ne saurai comment réagir quand mes yeux rencontreront les tiens. Je te crains. Je crains la femme que tu es. Cette femme qui incarne la sensualité farouche. - Sculpteur de mes rêves.....laisse le moment agir. Tes yeux verront la lueur qui t'invite à me rejoindre. Tu emporteras à ton départ un souvenir éternel qui te fera vivre jusqu'à la prochaine rencontre. - je voudrais t'inhaler. Je te dompterai ...tu ne seras plus farouche. - Fondre en toi pour renaître sur tes lèvres un mot. - Un mot....jamais inventé. Un mot qui te libère des entraves de la société. - Un mot érigé sur deux corps à l'âme poétique. - Je t'aspirerai pour que tu renaisses en moi.... - j'adore....ta plume suinte le délire d'écrire. - Quelle belle âme que la tienne. tu sais manipuler le mot. Beaucoup d'allégresse. Je crève d'envie de prendre ton visage entre mes mains - Notre rencontre hante mes nuits et mes jours....j'imagine la scène....je sens tes mains sur mon visage qui sourit à ton approche. Mes lèvres frémissent et rougissent quand par un soupir ton cœur se mêle au mien. Histoire d'ELLE....(Tous droits réservés sous poursuites judiciaires)

– Tu me tues.
– je te tue pour mieux te ressusciter. Pour mieux t’immortaliser. Sois le ciseau. Je serai ta pâte, ton marbre.
– Je ne saurai comment réagir quand mes yeux rencontreront les tiens. Je te crains. Je crains la femme que tu es. Cette femme qui incarne la sensualité farouche.
– Sculpteur de mes rêves…..laisse le moment agir. Tes yeux verront la lueur qui t’invite à me rejoindre. Tu emporteras à ton départ un souvenir éternel qui te fera vivre jusqu’à la prochaine rencontre.
– je voudrais t’inhaler. Je te dompterai …tu ne seras plus farouche.
– Fondre en toi pour renaître sur tes lèvres un mot.
– Un mot….jamais inventé. Un mot qui te libère des entraves de la société.
– Un mot érigé sur deux corps à l’âme poétique.
– Je t’aspirerai pour que tu renaisses en moi….
– j’adore….ta plume suinte le délire d’écrire.
– Quelle belle âme que la tienne. tu sais manipuler le mot. Beaucoup d’allégresse. Je crève d’envie de prendre ton visage entre mes mains
– Notre rencontre hante mes nuits et mes jours….j’imagine la scène….je sens tes mains sur mon visage qui sourit à ton approche. Mes lèvres frémissent et rougissent quand par un soupir ton cœur se mêle au mien.
Histoire d’ELLE….(Tous droits réservés sous poursuites judiciaires)

See More

“You licked my scratches climbing…”

A man, a woman, a desire, some hope, and the detour along the way

Je me rappelle encore nos escapades sur les talus épineux. Tu me tendais la main et essuyais de ta langue mes égratignures..

.Nous nous juchions sur le tertre, la main dans la main, admirions le soleil se couler dans l’eau…

tu me regardais de tes yeux si bleus que je nageais de bonheur…

Goéland qui a survolé mon ciel. Assis sur le bord de l’eau, nous buvions du rouge à la rasade et faisions fondre du chocolat amer sur nos langues encore chastes quand tu te penchas pour lécher de tes papilles la goutte de vin qui trempa ma jambe…

moment sacré…nos bouches fondirent dans un tumulte agité de sens….J

e buvais l’eau claire de tes yeux….le rivage de tes lèvres où j’ancrais ma féminité….

tes mains câlines qui s’ immisçaient timidement dans mon corsage pour effleurer le bouton de mes roses fleuries par ton toucher…

j’aimais ton souffle effréné sur le lobe de mes oreilles…
Tes doigts embrasaient mon être si transi, pianotaient le grain de ma peau qui se hérissait sous les saccades du désir intense de nos deux corps enlacés…

tu me promis l’éternité de ta présence, tant que la mer côtoie le rivage, ton amour pour moi sera sans limites

Une silhouette s’érige dans la pénombre de nos caresses…une silhouette qui s’engouffre dans la grotte du rocher, moite par les passages saccadés du jusant, exultant de tes caresses rageuses la cavité féminine d’une déesse, d’une sirène sacrifiant son existence pour son bien –aimé.

Je fus la déesse de tes songes, le temps d’une escapade autour des îles lucifériennes de la jouissance ….

je fus ta déesse, cette femme que tu as tant voulu côtoyer des nuits entières…je fus ton songe, ta rêverie, ta lubie .

Soyeux moments exaltant nos deux corps fusionnés, moments édéniques d’un échange de sensations, sensations de deux corps entrelacés dans les aléas d’une vie, vidée de ses sens qui enflamment les nôtres.

Moments extatiques, partagés dans les draps froissés, façonnés par nos entrelacements, nos enlacements labyrinthiques

Un éclat de joie retentit, mêlé aux murmures d’amour.

Les draps blancs, pureté du moment, crissaient de bonheur sous les coups de bélier qui s’incurvaient dans les dédales de la voûte.

Des rires timides dévoilaient les actes qui se succédaient….
Un Homme…une Femme….un désir….une Espérance et puis un détour de chemin….

Histoire d’ELLE ( un roman inachevé ) …Éternel Féminin….

Waking up with Sunshine

What do I care if the weather outside is gloomy, cloudy, rainy… All I care is to wake up with Sunshine by my side.

The best time of the day is to wake up and watch Sunshine sleeping softly. She hangs a slight smile on her face: She feels that I am looking at her…

What do I care if my day was hectic, turbulent, nerve wracking… I am living the day with the joy of meeting Sunshine at home.

Best time of the evening is to see Sunshine snugly sitting in her favorite sofa, legs tucked , reading a book, feeling comfortable and at peace with herself…

Lascive sur un lit de feu, ma flamme s’éteint dès que tu te retires de mes cendres. Tes caresses aussi onctueuses que la fumée se damasquinent et me transforment en une sculpture ciselée par tes mains. Tes effluves passagers engourdissent mon  esprit. Je ne suis que flammèche à ton approche. Ensevelis-moi sous ton emprise …rassasie-toi de mes feux passionnels …fais-moi volcan. 

                              Eternel Féminin.....(tous droits réservés)
A French text:
Lascive sur un lit de feu, ma flamme s’éteint dès que tu te retires de mes cendres.
Tes caresses aussi onctueuses que la fumée se damasquinent et me transforment en une sculpture ciselée par tes mains.
Tes effluves passagers engourdissent mon esprit.
Je ne suis que flammèche à ton approche. Ensevelis-moi sous ton emprise …
Rassasie-toi de mes feux passionnels …fais-moi volcan.  Eternel Féminin…..(tous droits réservés)

“Preparing dinner together is a joy

Washing dishes together is a blast

Vacuuming the carpets together is a trip

Sunshine is free to go anywhere she likes, work at any job she prefers, change to a dinner dress, strutting in front of me, not waiting for my comments. She is glamour incarnate and knows how to do the best of her tiny wardrobe. She has a body that fits and the skin that matches with all kinds of colors assortment…

Sunshine does not slam the door. She leaves without telling me where her night will take her about… She is investigating the corners in the city, to surprise me on weekend nights.

All I care is that she tells me: “I’ll be back at midnight and won’t come in drunk. Not without you around…”

I can wait for Sunshine to return: I have plenty of small tasks to do and finish, to keep me busy and alert… the scent of Sunshine flooding the place

Sunshine barging in at exactly midnight, occasionally she wait outside for midnight to chime, a sight of wonder woman.

A fresh zest of energy emanating from her, enveloping me with powerful radiations many feet around her.

Proof that my presence is Moonlight to Sunshine.

Soft light can live contended in the shadow of the hot Shine.


adonis49

adonis49

adonis49

October 2020
M T W T F S S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Blog Stats

  • 1,426,633 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 774 other followers

%d bloggers like this: