Adonis Diaries

Posts Tagged ‘euthanasie préventive

How about “Sleeping Movie”?

When you don’t like the story and prefer to take a nap?

What if stories told to adults are too revulsive and bloody?

Sleeping Movie.

L’autre soir nous avions été ma femme et moi , voir un film, “prémonition” et qui traitait d’une fiction tournant autour de l’euthanasie préventive !
Le sujet était tellement improbable , que je m’en suis détaché et me mis à balader mon regard sur les personnes autour de moi .
La raison de leur présence , de notre présence à nous tous dans cette salle , loin d’être obscure vient du fait que les gens aiment les histoires.
Nous aimons qu’on nous raconte des histoires . Tristes, drôles, morbides, horribles, peu importe , pourvu qu’on nous raconte des histoires.
Ce trait comportemental , nous vient de l’enfance.

Qui de nous , n’aimait fermer ses yeux le soir dans son lit sur la voix chaude d’un parent en train de lui conter une histoire .
Voilà ce que nous étions donc dans cette salle . Une foule de grands enfants venus se faire conter une histoire .
Aussitôt , mon imagination vagabonda .

Pourquoi ne pas vivre le concept jusqu’au bout ?
Je me suis mis à imaginer un genre de ” sleeping movie” où des lits et des divans remplaçaient les sièges, lumière tamisée à l’extrême, dans une salle faite de multitude de loges intimes pour une personne ou plusieurs, toutes allongées en tenue de nuit’ avec une lampe de chevet et un bruitage parallèle mais discret simulant un orage au dehors ou un gazouilli d’un soir d’été. Une employée aux gestes feutrés, qui veille sur le bien être de ces pensionnaires d’un soir , leur apportant breuvage, ou cigarette, avec ou sans brin de causette , et à la fin du film, contrairement aux cinémas classiques, on éteint complètement la salle au lieu de la rallumer, et les gens ne se lèvent pas pour rentrer chez eux, mais au contraire, bien emmitouflés dans leurs couvertures, ils restent dormir .


Le lendemain tout sera prévu pour un “fast break” avant d’essaimer chacune et chacun à la rencontre de sa journée…
Dieu que nous aimons les histoires.
Nous passons notre vie à crier notre manque d’enfance.
Quand il n’y a plus assez d’histoires , nous en inventons à la différence près que dans notre monde d’adultes les histoires morbides et l’horreur dérapent, tuent , et deviennent réalité .
Vous n’êtes pas convaincus ?
Consultez vos livres d’Histoire …
( Jamil BERRY )


adonis49

adonis49

adonis49

October 2020
M T W T F S S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Blog Stats

  • 1,426,951 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 774 other followers

%d bloggers like this: