Adonis Diaries

Posts Tagged ‘Georges Bejani

Mon cher Ado. Part 103

Un des adages français dit : ” Pierre qui roule n’amasse pas mousse ” .
Un autre adage , libanais celui-là , et que me répétait ma grand-mère dit : Que la grâce vient en bougeant , en s’activant .

Vous me direz que ça dépend du contexte . Par conséquent , les deux sont intéressants .

Je suis de ceux qui ont assez bougé au cours de leurs vie , comme d’autres copains de jeunesse qui se sont envolés vers d’autres cieux .

Mais certains de nos copains sont restés au village sans chercher à s’en éloigner ne serait-ce que pour chercher à visiter certains sites historique de notre pays . Je pense particulièrement à notre copain l’éminent Pierrot Lebas . (Boutros graduated from Law school. He has a fantastic memory for poems and had good potential that he refused to apply.)

Ainsi , après avoir tenté en vain de réussir son bac, Pierrot s’est résigné à aider son père et son frère aîné dans leur petite boutique .

Aujourd’hui , plus de cinquante ans plus tard , Pierrot se retrouve seul à gérer l’héritage de son père , oui mais ce qui au temps de notre jeunesse nous semblait être le magasin du siècle , est devenu avec Pierrot un antre où il faut avoir une bonne vue et du courage pour y pénétrer , et pour le trouver assis entre son bric à brac de produits poussiéreux , et où vous risquez de vous asphyxiiez , par manque d’oxygène

Mais ce qui est surprenant , c’est que Pierrot semble être le plus heureux du monde . Il mène en bon célibataire une vie tranquille , sans stresser et sans hypertension…

Alors ? Le débat est long mon cher Nabil . Ce sera pour un de ces jours à Béziers .

Note: Those who immigrated and confronted the developed customs  that “Tomorrow is as important as today” managed to succeed.

Mon cher Ado. Part 105

Saint Augustin, qui a vécu à cheval sur le quatrième et cinquième siècle de l’ère chrétienne, est considéré comme le fondateur du genre autobiographique .
Après une jeunesse dissipée , qu’il raconte dans les Confessions , il se convertit au Christianisme et devient évêques d’Hippone dans l’actuelle Algérie .

N’oublions pas qu’avant les conquêtes arabes au septième siècle , tout le pourtour méditerranéen faisait partie du grand Empire Romain , christianisé dès le quatrième siècle , suite à la conversion de l’Empereur Constantin .

Plus de mille ans plus tard, Jean-Jacques Rousseau rédige , lui aussi , ses Confessions , où il raconte à son tour l’histoire de sa vie dans ce qu’elle a parfois de plus intime, ouvrant la voie à tous ceux qui après lui vont rédiger leurs autobiographies.

Victor Hugo ,après Rousseau et Chateaubriand, tournant le dos à l’époque classique , qui considérait avec Pascal (le grand Mathématicien et Philosophe du XVII éme siècle) ,que le “moi ” est haïssable , il nous parle de ses émotions , de ce qu’il avait ressentit surtout après la mort de sa fille noyée dans la Seine .

Mais face à ses détracteurs , les classiques qui étaient encore influents au début du XIX éme siècle , il se justifie en disant dans l’une de ses préfaces :

” Ah! Quand je vous parle de moi,je vous parle de vous .
Comment ne le sentez-vous pas ? ”
En effet quand on parle de soi , on parle de tous .
Car qui n’a pas souffert au cours de sa vie ?
Qui n’a pas perdu un être cher qu’il a pleuré , et qu’il pleure encore ?
Qui n’a pas aimé et ressenti un bonheur intense au cours de son existence ?

Mon cher Ado. Part 93

Georges Bejani posted on Fb. 15 hrs
Image may contain: text

Mon cher Ado. Part 100

Après tout , la vie nous a offert des moments délicieux . C’est vrai qu’il m’arrive d’évoquer surtout les années de ma jeunesse , car j’ai sans doute gardé dans ma mémoire les beaux souvenirs de cette époque ,en écartant ceux qui m’avaient chagriné . (mentioner les chagrins sans les publie’, good for your later memoire)

Aujourd’hui , mon cher Charlot , il nous reste encore des moments de joie à vivre avec nos parents et nos amis , ceux qui nous aiment , les vrais.

Surtout ceux qui nous ont accompagnés toutes ces années , Depuis Haret el Tahta et depuis Jounieh ,ceux qui nous ont fait battre le Coeur à certaines étapes de notre vie ,ceux qui encore s’inquiètent pour nous quand nous avons de la peine , et qui sont heureux de savoir que nous allons bien . (Tant “d’amis” qui sont morts et nous essayond toujours de les contacter, en vain)

Si j’en parle , c’est parce que je ne cesse de penser à eux , Car c’est une de mes distractions favorite , avec le boire et le manger bien entendu , n’est-ce pas ?

Si l’époque de Polovino est révolue , il nous reste les bons plats que nos adorables épouses nous mijotent toujours avec amour , comme un bon plat de poulet fermier au curry .(C’est quoi le Plolovino: pot au vin?)

En tout cas c’est ce que me disait hier notre ami Nabil Boudalha qui s’apprêtait à déjeuner d’une bonne salade de tomates fraîches avec de la mozzarella .

Mon cher Ado. Part 97

De ma fenêtre , je regarde le ciel gris de Paris qui s’assombrit de minute en minute avec la fin du jour .
Je n’aurai pas le temps de finir ma phrase avant que la nuit ne vienne nous couvrir de sa chappe d’ ébène . Que faire sinon de rêver ,

Maintenant que mon activité est réduite à presque rien ? Alors je rêve et je me conte des souvenirs , ceux qui m’ont procuré des moments de bonheur .

Voilà , il y a quelques jours , j ai retrouvé Nabil Boudalha , un vieux copain de notre village . J’ai appris de lui , au téléphone qu’il vivait avec sa femme au Sud de la France depuis deux ans , après qu’il a quitté définitivement l’Afrique où il avait été travailler , il y a belle lurette .

Et qu’elle fut ma joie de le retrouver et d’évoquer avec lui nos souvenirs d’adolescents épris de la vie , et confiants dans tout ce qu’ils entreprenaient .

Ce qui me laisse pensif cependant , c’est d’avoir le sentiment comme si les cinquante années qui nous séparent de cet heureux temps n’ont pas existé .

Mais bien entendu , le rêve ne dure pas et bien vite je bascule dans la réalité du présent qui n’est pas non plus dépourvu de joies et de plaisirs , n’est–ce pas mon Charlot ?

Mon cher Ado. Part 91

Diderot, Denis Diderot, aurait dit que pour réussir dans la vie , il faut aimer . Ainsi , si l’élève n’aime pas son maître , il ne progresse pas dans ses études .

J’ai eu l’occasion au cours de mes années d’enseignant à vérifier ce dire . Le professeur qui n’aime pas ses élèves ne peut pas les élever , car il leur fera détester son enseignement .

Ainsi , il faut aimer et se faire aimer .Tu vois ,ma chère cousine , pour aimer la vie , il faut avoir été aimer , avoir été chérie par ses parents, auprès de qui vous avez grandi .

La femme joue un rôle primordial dans l’éducation de ses enfants . Si une mère n’ entoure pas ses enfants de toute son affection , elle a beau les bien soigner ou les bien nourrir, ils ne réussirons pas leur vie .

Elle doit être pétrie de tendresse et de douceur . Si elle passe son temps à blâmer ses enfants , elle échouera dans son éducation .

Elle les chargera de complexes. Les exemples pullulent autour de nous . De l’affection et de l’amour mais pas de la mollesse , sans oublier que chaque enfant nécessité un dosage particulier pour se sentir à l’aise .

Aimer , mais ne pas dorloter son enfant jusqu’à le ramollir .

Mon cher Ado. Part 92

Jules César aurait dit : Donne au peuple du pain et des jeux , il ne se révoltera pas . Panem and circus
Donne lui la peur et l’inconfort , il se baissera pour prendre un pavé au sol.

Aujourd’hui , en France , comme dans d’autres pays , les dirigeants donnent des jeux mais pas assez de pain pour que le peuple survive dans un confort relatif .

A la télé , on assiste tous les jours à des émissions de jeux multiples , pour amuser le peuple , mais on le privé du bien-être nécessaire à sa survie , sachant que ceux qui détiennent le pouvoir , par la voix du peuple , ne sont que de tristes marionnettes au services des accapareurs.

Ceux-là , ils avancent masqués . Il n y a pas que les hommes politiques . Il y a les autres aussi .

Les dirigeants de grandes sociétés et surtout les hommes d’affaires . Bref, les boulimiques qui ne sont jamais rassasiés , les monstres qui au nom de la démocratie veulent avaler le monde .

Et pourquoi ? Pour passer plus de temps à s’emmerder ,car se sont de grands sadomasochistes , terribles …

Que faire ? Et bien se révolter .

Le pire des aveugles est celui qui ne veut pas voir ,et le pire des sourds est celui qui ne veut pas entendre …

Voilà plus de deux mois que les dirigeants du pays pays ne veulent rien entendre . Qui n’entendent pas la voix du peuple .
Les Romains ne disaient-ils pas déjà que la voix du peuples est la voix de Dieu. Vox populi , vox dei .
C’est ainsi qu’on entre dans un engrenage qui , je pense va nous mener vers un chamboulement dramatique .

Mon cher Ado. Part 89

Pascal, Blaise Pascal , comme dit Bond, James Bond , était , mon cher François, un grand mathématicien , un grand physicien , et penseur . L’une de ses pensée consistait à dire : “ vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà “.

En d’autres termes , que tout est relatif à l’endroit où l’on se trouve . Ce qui semble vrai à Séville ne l’est pas forcément à Carcassonne .

Que faire ? Je ne sais pas . Il n’y a que ceux qui ont la paix dans l’âme qui savent… Je les admire . Je me trouve si petit devant eux . Ils me subjuguent.

Mais au fait , en disant Pascal , mon cher François ,je voulais te parler de “Pauvre Blaise ” de la Contesse de Ségur, que j’ai lu en classe de 8 éme , au collège des Frères Maristes à Jounieh , et que j’aimerai relire, car ce fut le premier roman que j’ai tenu dans mes mains ,que j’ai lu et qui me marqua un bon bout de temps .

En ce moment , à l’heure où je t’écris ces quelques lignes , j’ai un petit doute , celui de savoir si j’avais lu en premier “Pauvre Blaise ” ou ” La fortune de Gaspard ” ? Ce dont je suis sûr , c’est que je les ai lus à la suite l’un de l’autre .

Par la suite , c’était ” le club des cinq ” , puis ” le club des sept ” , puis ” Bob Morane ” en classe de sixième , puis “La dame aux camélias ” en classe de cinquième , qui me fit pleurer en cachette , pour que mes camarades ne se moquent pas de moi , ma fierté aurait pris un bon coup …

Dès lors, je n’arrêtais plus de lire . Je consacrais autant d’heures à lire qu’à jouer au basket-ball .

Si par hasard il t’arrive de lire cette lettre , tu dois bien rigoler ,en souvenir de ce que nous avions vécu ensemble au temps béni du Collège des Frères Maristes à Jounieh .

Mon cher Ado. Part 88

Comme pour un chocolat chaud qu’on déguste avec ferveur au café de Flore , boulevard Saint-Germain , toute bonne chose a une fin . Pour ce qui me concerne , le mot ” FIN ” au cinéma , s’agissant d’un film d’horreur, était accueilli avec soulagement , mais pour les films qui me procuraient du plaisir , j’étais déçu de voir affiché le mot “Fin” sur l’écran .

Aujourd’hui , comme je ne regarde que des films à la télé , dès que je soupçonne un film de violence ou d’horreur , je zappe. Quelle aubain!

Or, dans la vie d’aujourd’hui , on assiste au quotidien à des scènes de violence des qu’on allume la télé .

Comment faire ? S’éclipser ? Partir comme Saint Antoine dans le désert ? Est-ce possible ?

Ne plus s’offrir un croissant croustillant avec un bon café noir au bistrot d’à côté . Ah, non !
Ne plus se raconter des histoires rigolotes avec mon cousin Farouk . Ah, non !

Ne plus s’attabler devant un délicieux plat de poulet au curry avec un riz Basmati et une bonne sauce aux piments d’Espelette ,chez mon ami Charlot ? Ah , non !

Ne plus prendre dans ses bras un être cher ? Ah, non ! Tout sauf ça . Bref , la,listes des bonnes choses est longue …

Alors contraint et forcé , je reste au Coeur des violences sans me priver de toutes ces bonnes choses que la vie nous octroie , avec la grâce de Dieu …

Lors de notre périple en Europe Centrale , voire du Nord , Hambourg , en Allemagne , fut notre troisième et dernière étape , avant de rentrer au bercail .

Et comme notre départ était prévu pour l’après-midi , nous avons profité pour visiter la Cathédrale Saint Michel .
En face de la Cathédrale , il y avait un petit Café : le ” Café am Michel “.

Alors , sans trop réfléchir , vu que le froid glacial ne désarmait pas ,je me suis vu pousser à l’intérieur du petit Café pour réchauffer un peu mes vieux os .

Le patron , un jeune homme , s’est empressé de me servir un café bien chaud qui m’était nécessaire pour éviter que je ne syncope. Deux bonnes gorgées ont suffit pour me ramener à la vie .

Dans la petite salle , les quelques clients bavardaient en allemand , et moi je les écoutais , cherchant à comprendre de quoi il s’agissait , mais en vain .

À part les Ich et les Ein , qui revenaient sans cesse dans leur conversation , rien . J’étais là, assis comme un chien , les yeux grands ouverts , cherchant à comprendre ce que son maître lui expliquait afin qu’il ne fasse pas de bêtises quand ils se promènent dans la rue .

J’ai fini par accepter le fait que c’était peine perdue de chercher à comprendre quelque chose à cette langue qui m’était étrangère .

Mon cher Ado/Mireille. Part 90

A propos de livres , ma chère Mireille , au cours d’un de nos étés à Beit-Chabab , Charlot m’avait prêté : “Climat “, un roman d’André Maurois . Il doit s’en souvenir de ce roman sentimental , admirable …

On devait avoir seize ou dix-sept ans et il me semble que nous étions amoureux de toutes les filles du village , et de tous les romans qui traitaient de sentiments amoureux , comme ceux de Françoise Sagan , l’auteur de: “Bonjour tristesse ” , ou ” un certain sourire ” , ou ” La Chamade “…Et aussi ceux de Colettte , comme : ” Le blé en herbe ” etc,… (J’ai lu toutes ces livres et beaucoup plus en sixieme et cinquieme, et de gros volumes)

Aujourd’hui , j’ai de vagues souvenir de ce que racontaient ces romans . (Moi je me souviens, car j’ai lu une seconde fois quelques une)

Il faudra que je les relise, car je sais que ça me mettra du baume au Coeur en me replongeant dans cette splendide atmosphère de notre adolescence.


adonis49

adonis49

adonis49

October 2020
M T W T F S S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Blog Stats

  • 1,427,437 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 774 other followers

%d bloggers like this: