Adonis Diaries

Posts Tagged ‘Youssef Tannous

Mon char Ado. Part 77

Je me souviens du jeune homme que j’étais et qui aimait à se balader dans les ruelles de son village .

En sortant de chez ses grands-parents , il passait devant l’atelier du potier Youssef Tannous qui, dès l’aube , s’acharnait sur ses blocs d’argile pour façonner ses jarres et ses saladiers .

De la même manière qu’on s’habitue aux cris des grillons en été , on s’habitue au Tam-Tam de Youssef qui tape sur la glaise à un rythme régulier durant des heures , servi par ses enfants qui s’affairaient autour de lui .

Le village étant construit en pente , il fallait monter par des escaliers ou par de petites routes bordées de petites maisons entourées de petits jardins en fleurs. À chaque pas le jeune homme croisait une personne qui le saluait avec un grand sourire.

D’abord , Rosalie , la femme de Youssef , un Coeur d’or , qui vous charge de bonne humeur .

Un peu plus haut, il passait devant la maison du vacher , puis le voilà qui arrive devant la maison de Assad Boudebs.
La plupart du temps il croise ses enfants , Jean et Toni , deux jeunes gaillards en ce temps là , et qui , assis sur le perron de leur maison , prenaient le soleil en papotant.

Trente mètres plus haut , le voilà qui arrive devant la maison de sa tante Rose , celle qui l’a élevé petit. Et là , il s’arrête un peu plus longtemps pour s’enquérir de la santé de sa tante qui se tuait à la tâche pour assurer le bien être à ses enfants pendant que son mari Rachid Boudebs, de son côté , se tuait au travail.

Poursuivant son chemin , donc quelques pas plus haut , il se trouve devant la jolie maison de Geries et Marie Farah .
Parfois, il échangeait quelques propos avec Robert , leur fils aîné , une belle âme , qui vous impose le respect .
Mais aussi avec Denise sa jeune sœur qui le désarmait avec son sourire ….Angélique .

Puis le voici qui arrive devant la maison de Assad Bousaleh et celle de Geries Chbébé. Accolée à la maison de Bousaleh , il s’arrête un moment pour voir Reffo (Roufayel) et s’assurer qu’il va bien .

Enfin , il arrive dans la boutique de son grand-père qui s’y trouve avant le lever du jour pour s’occuper de sa boucherie , sous le regard intéressé de Nazem le coiffeur , et celui de Hatem Lwati qui guette

Aujourd’hui , je m’attriste chaque fois que je me promène dans le quartier de ma jeunesse sans que je ne rencontre toutes ces personnes que j’ai aimées et qui n’y sont plus …

Mais où sont les neiges d’antan ? (Un seul matin chaque annee’)

Mon cher Ado. Part 25

Le quartier de mon enfance grouillait de monde. Les deux humbles maisons qui étaient accolées à notre demeure comprenaient chacune une dizaine de personnes .

Ça courait et criait toute la journée . La maison du haut était celle du vacher, celle de Nasri Nasrallah .
La mitoyenne était celle de Youssef Tannous , le potier.

La nôtre était en contrebas des deux , de sorte que c’était la plus basse du village et qu’en dessous de chez nous , il n y avait que la forêt où nous allions vagabonder avec les enfants de notre âge , dont ceux du potier .

Chez mon grand-père , nous étions les moins nombreux. À part ma sœur et moi, il y avait ma tante Rose et mes deux oncle , toujours célibataires, Youssef et Botros , deux beaux gaillards.

Le vacher et sa nombreuse famille s’entassaient dans une maison de deux pièces , avec un sous-sol où stationnait une vache nourricière, le trésor de la famille :

Une colonie d’enfants de tous les âges dont l’aîné , Michel, était déjà marié et commençait à engendrer de son côté pendant que son père continuait, sans vergogne, à faire des petits , de sorte que le fils aîné de Michel était plus âgé que son oncle Tanios, le dernier fils de Nasri Nasrallah.

Dans la maison de Youssef , le potier, là encore les enfants étaient assez nombreux. Nous jouions avec les plus jeunes d’ entre eux. Lorsqu’ils n’étaient pas occupés à aider leur père dans sa poterie aménagée dans le sous-sol de la maison.

Les années passant, ces deux maisons se sont vidées petit à petit de leurs progénitures,d’abord celle du vacher , car plus âgée …

Ainsi d’année en année , ils ont fini par convoler et quitter les uns après les autres le nid de leur jeunesse pour aller nicher un peu plus loin. Les enfants du potier succédèrent à quelques années pré à ceux du vacher.

Ainsi , vidé de ses trois-quarts d’habitants , surtout des plus bruyants, le quartier s’est mis à mieux respirer.

Je me souviens d’un jour où le quartier a vécu un drame des plus terribles . La vache de Abou Michel est morte.
Ce jour-là, Tanios , avait oublié d’attacher la vache , l’unique, le trésor de la famille .

Alors, ni de un , ni de deux , la pauvre bête profita de cette liberté pour se précipiter sur le sac d’avoine déposé au fond de son étable . Ayant avalé la moitié du sac , elle se dirigea vers le petit bassin d’eau et bu tout son soûl .

Et à peine de retour au foyer , elle tomba , raide morte, étouffée car l’eau avait gonflé le trop d’avoine qu’elle avait ingurgité . Apprenant la nouvelle , Abou Michel , se trouvant dans son champ, se précipita chez lui et à la vue de sa vache étalée de tout son long , il se mis à vociférer sa peine , ameutant tous le village, y compris son voisin Youssef avec qui il était en bisbille .

Le drame étant des plus terrible que le quartier ait jamais connu à ce jour , Youssef a cherché à atténuer la souffrance de son voisin lui disant qu’heureusement que ce n’est pas son fils Tanios qui est mort.

Mais à ces mots , Abou Michel sautant au plafond et se mettant à cogner sa tête contre le mur, déclare à tue-tête que Tanios pouvait bien mourir , qu’il pouvait en faire un autre, mais la vache !…comment faire pour la remplacer?

Aujourd’hui , Abou Michel et Tanios sont bien morts et presque oubliés du quartier qui a subi un lifting révolutionnaire !


adonis49

adonis49

adonis49

May 2022
M T W T F S S
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Blog Stats

  • 1,494,551 hits

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.adonisbouh@gmail.com

Join 820 other followers

%d bloggers like this: